La lignée des Maîtres thérapeutes

Pour toutes les sciences fondamentales de la tradition tibétaine, le principe de la lignée est très important. Quel que soit le traité scientifique, le fait de s’interroger sur la vue d’un professeur, sur sa filiation spirituelle et sur la transmission ultérieure, c’est ce que l’on entend par lignée.

Si une telle lignée scientifique a fait des disciples, il est utile qu’il n’y ait pas d’erreur de sens dans les traités et que la transmission soit pure. En l’absence d’une tel héritage de la Vue, ce ne sera qu’une imitation de l’original et il pourra être difficile de comprendre complètement sa signification si l’on prend en compte par exemple, le sens caché d’un tantra, son sens induit, les erreurs dissimulées… C’est cette raison qui rend si crucial le principe de la lignée.

Les médicaments et la science médicale du Tibet remontent à plus de 2.000 ans, ce qui fait de celle-ci un trésor empli de joyaux d’une valeur inestimable.

Dans cette longue lignée qui témoigne des progrès de la médecine tibétaine au fil des siècles, sont apparus non seulement les standards de la doctrine médicale tels que les “ Quatre tantras ”, les préparations médicinales etc., mais également un bon nombre de médecins érudits.

La lignée des Maîtres thérapeutes représentée ici s’étend de Youthog Yonten Gonpo au VIIIème siècle jusqu’au 5ème Dalaï Lama. Au milieu de cet arbre de la transmission, siège le Bouddha de la Médecine. Il est entouré des Maîtres Thérapeutes de la lignée dont le nombre est supérieur à trente. Devant, se trouvent les protecteurs de la médecine.

Laisser un commentaire

13 − 10 =