Quels sont les résultats de la médecine tibétaine ?

Des spécialistes et universitaires aujourd’hui convaincus

Aujourd’hui les médicaments de la pharmacopée tibétaine sont reconnus en qualité de médecine naturelle, on peut y voir un signe encourageant. Comme ils obtiennent de bons résultats dans le traitement des maladies de l’estomac, du foie et de la vésicule, de la goutte, des rhumatismes et des tumeurs, la qualité de la médecine tibétaine et de ses particularités a été mise à jour. Dans le pays, les spécialistes de la médecine tibétaine et les universitaires qui l’étudient sont chaque jour plus nombreux.

Par exemple, en 1985 à Lhassa, on entreprit d’examiner les causes des ulcères et l’on recensa de nombreux cas dans la population. L’Institut médico-astrologique tibétain travailla en collaboration avec l’hôpital chinois de Lhassa. Lorsque les médecins des principales traditions étrangères procédèrent à leurs observations, ils utilisèrent le microscope et examinèrent quelles étaient les causes premières de la maladie. Celle-ci fut ensuite soignée durant près de trois ans au moyen de la tradition tibétaine. Elle s’avéra opérante pour 196 malades sur 350 environ et reçut, en 1987, les compliments du centre d’hygiène chinois, pour ce résultat.

Également, les malades atteints d’Hépatite B furent soignés avec des médicaments tibétains et comme l’examen sanguin des patients révéla que ce traitement avait obtenu de bons résultats, beaucoup de médecins chinois adressèrent leurs patients à leurs confrères tibétains.

Laisser un commentaire

seize − cinq =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.