Zourkhar Lodreu Gyalpo, chercheur et protecteur de la médecine

Zourkhar Lodreu Gyalpo est né en l’année du serpent de terre du 9ème cycle tibétain. dès sa tendre enfance, il suivit de manière excellente les cours portant sur les sciences communes et particulières. Plus spécialement, il étudia sans compter les trois arts de l’enseignement, du débat et de la composition relatifs à la science médicale.

Sous le titre de « Paroles des Anciens » (mes po zhal lung), il composa un commentaire des tantras médicaux (tantra racine, tantra explicatif, tantra final…) selon les enseignements de Zourkhar l’Ancien et écrivit également la biographie de ce personnage, le vénérable Nyam-nyi Dorjé.

Pour une compréhension sans erreur des quatre tantras de médecine, il composa de très nombreux ouvrages sur l’art thérapeutique représentant extérieurement la parole de Bouddha, intérieurement les traités des pandits et secrètement, les exposés des commentaires tibétains.

Il en rédigea également dans les autres arts tels que la poésie selon les principes du « Miroir des paroles agréables » (kavyadarsa de Dandin).

En suivant scrupuleusement la tradition des anciens textes standard, il écrivit notamment les « Notes d’or » (gser mchen), annotations des quatre tantras écrits manuscritement par Youthog, apporta des corrections et les fit xylographier.

Des entreprises telles que « les quatre tantras de Drathang », première xylographie sur bois, Zourkhar Lodreu Gyalpo les a menées dans le seul but de promouvoir la vie par l’enseignement de la médecine.

Il s’est éteint vers l’âge de 70 ans.

Laisser un commentaire

7 − trois =