Jampa Trinley, vie de l’érudit en médecine tibétaine

Né en 1928 à Gyantsé, l’érudit Jampa Trinley entra en religion à l’âge de 6 ans, au collège monastique de Drépoung Gomang.

A 7 ans, il alla à l’école de Gertsouk kyiré où il étudia avec succès l’écriture, la lecture et la grammaire de la langue tibétaine, six années durant.

Alors qu’il avait 13 ans, l’érudit Khyenrab Norbou fut installé en qualité de Professeur en médecine et astrologie. Neuf années durant, au mépris des difficultés, il suivit avec assiduité les cours de ces deux principales matières scientifiques et les résultats furent dignes d’éloges.

Pendant deux ans, il exerça la médecine privée auprès du professeur Khyenrab Norbou et après son décès en 1962, il prit la direction du Men-tsi-khang, l’Institut médico-astrologique, pour y rester plus de 30 ans sans interruption.

Alors qu’il remplissait cette fonction, les sciences tibétaines progressèrent et se développèrent. Il s’occupa en particulier du maintien des techniques médicales et astrologiques.

Il rechercha et recueillit de nombreux livres rares pour la nouvelle bibliothèque qui rassemblait notamment les oeuvres et biographies de plus de 200 célèbres thérapeutes d’Amdo, du Khams et du Tibet central. Pour ce qui concerne plus particulièrement l’investigation scientifique en matière médicale et astrologique, on y trouve nombre d’ouvrages sur l’évolution des enseignements médicaux au Tibet, la biologie, la pharmacologie, la pathologie, les préparations médicinales…

Jampa Trinley demeure encore aujourd’hui à l’Institut médico-astrologique de Lhassa, où il contribue à élever le niveau de l’art médical.

Laisser un commentaire

six − trois =