Le diagnostic en médecine tibétaine

Un diagnostic médical complet Avant de recourir aux soins, le médecin échangera avec son patient afin de poser un diagnostic. Dans les textes généralistes de la médecine tibétaine, le diagnostic médical s’appuie sur trois méthodes ainsi décrites dans les Quatre Traités Médicaux :  » par l’observation, la palpation et le questionnement, on obtiendra une connaissance complète …

Suite

Les liens entre patients et médecins

Le médecin tibétain voyage d’un village à l’autre Traditionnellement, au Tibet, l’espace a toujours été abondant et développé, avec un nombre réduit de grandes villes, au profit de l’existence de nombreux petits villages et avec la cohabitation de deux modes de vie majeurs : le nomadisme et l’agriculture. Pour répondre à ce problème de distance, …

Suite

« Rinchen Samphel », qui apporte l’apaisement comme une eau sur le feu

Lungtok Choktsang nous relate comment – dans la médecine tibétaine – sont prescrites les pilules précieuses, panacées de médecine traditionnelle. Ici, Rinchen Sampel, à base du « Roi des élixirs ». Ingrédients « La préparation médicinale de cette pilule extraordinaire a pour ingrédient principal « le Roi des élixirs ». Elle contient également de précieuses substances telles que …

Suite

La détoxication est indispensable à la qualité du médicament

La détoxication est un procédé spécifique à la médecine tibétaine D’innombrables variétés de plantes médicinales poussent sur le plateau du Tibet. Les cueillir selon les règles de l’art est très important pour assurer une qualité optimale aux médicaments. Lors de la cueillette des simples, les substances toxiques doivent être extraites au moment approprié, en prenant …

Suite

Les périodes de cueillette des plantes médicinales tibétaines

Le moment où le médecin tibétain ramasse les plantes est clé pour donner à la plante tout son potentiel La bonne période de cueillette est celle où les plantes médicinales se sont développées jusqu’à pleine maturation de leur potentiel. Les tiges sont sectionnées en période humide. Les racines sont arrachées à la fin de l’automne …

Suite

Les techniques de séchage des plantes médicinales

Les plantes médicinales tibétaines font l’objet d’une technique de séchage parfaitement préparée Après la cueillette, les simples sont mis à sécher selon des règles précises. En général, on les débarrasse des cailloux, de la terre et autres saletés qui les recouvrent et on les lave sur place avec de l’eau. Une fois coupées, elles sont …

Suite

Les lieux de cueillette des plantes tibétaines

Les lieux de cueillette : Les sites où poussent les plantes médicinales ne sont pas forcément des lieux de cueillette appropriés si le sol est trop sec ou trop humide, s’il s’agit d’un cimetière, d’un précipice ou d’une falaise, d’un endroit dénué d’ombre ou bien encore d’un lieu pollué. A contrario, si les plantes poussent …

Suite

Les plantes médicinales

Sur ce froid plateau entouré d’une enceinte de sommets neigeux, cinq grandes sciences fondamentales se sont développées. Parmi elles, figure cette grande tradition orientée vers le bien d’autrui, qu’est la médecine. Des savants de jadis à l’origine des sublimes et insurpassables moyens curatifs (et en particulier le vénérable Youthok Yönten Gonpo), jusqu’aux professeurs du temps …

Suite

L’origine des chiffres tibétains

La forme actuelle des chiffres tibétains a été dessinée, à l’origine, en prenant modèle sur l’homme. Le chiffre 1 [1] ressemblait à la forme arrondie du sommet crânien. Pour tracer le chiffre 2 [2], on y avait ajouté une courbe représentant l’épaule. Pour former le chiffre 3 [3], on avait dessiné un œil sur l’épaule. …

Suite